Achat immobilier : il est recommandé aux acheteurs français d’emprunter en France plutôt qu’en Espagne

Les opportunités d’investissement en immobilier en Espagne connaissent actuellement une croissance considérable. À part les Britanniques, les Français figurent tout en haut de la liste comme potentiel investisseur étranger. Mais bien avant de vouloir acheter le parc immobilier parfait en Espagne, la question du financement est un point à ne pas négliger. Il est à cet effet recommandé aux investisseurs français d’opter pour un immobilier espagnol emprunt français depuis la France plutôt qu’en Espagne.

L’achat immobilier en Espagne, une belle opportunité

Un pays où bonheur rime avec vacances et bien-être, l’Espagne fait aujourd’hui l’objet d’une tonne de recommandations pour passer quelques jours de vacances ou pour vraiment s’implanter dans la région. Les lieux sont propices tant bien à des locations saisonnières qu’à des résidences d’habitation secondaire. Peu importe les raisons qui vous poussent à vouloir acheter un bien immobilier en Espagne, les lieux présentent d’excellentes opportunités à saisir.

Dans l’ancien ou le neuf, l’immobilier espagnol emprunt français permet d’acquérir un bel appartement de 100 m² en ayant moins de 150 000 € en poche. Mais étant donné qu’il est difficile de réunir cette somme par ses propres moyens, on devra alors prétendre à un emprunt. Alors entre emprunt en France ou en Espagne, que choisir ?

Souscrire à un prêt immobilier Espagne en France

Dans un premier temps, on peut bien vouloir directement souscrire à un prêt immobilier en Espagne pour acheter un bien immobilier sur les lieux. Mais en y réfléchissant bien, il est bien plus préférable de souscrire à une offre d’emprunt en France. Mis à part les problèmes de compréhension de la langue espagnole, il est assez difficile, voire impossible de bénéficier des mêmes conditions de financement que les résidents espagnols. C’est pourquoi il est recommandé aux acheteurs français d’emprunter en France plutôt qu’en Espagne.

En Espagne, les modalités de financement prévoient une imposition à la taxe foncière à un taux de 24,75 % aux non-résidents, soit aux investisseurs étrangers comme les Français. Dans la mesure où l’on souhaite bénéficier des meilleures conditions en immobilier espagnol emprunt français, cette option est bien souhaitable.

Choisir la formule d’emprunt adapté à son cas

Même si la meilleure des solutions était d’emprunter en France pour son immobilier espagnol emprunt français, on devrait tout de même prendre la peine de bien choisir la formule d’emprunt adapté à son cas. Il faudra surtout tenir compte du type de financement et de la garantie exigée.

En général, les établissements bancaires ou organismes proposant un immobilier espagnol emprunt français exigent une garantie de bien, implanté en France. Cependant, dans certains cas, ces derniers pourraient plutôt exiger une garantie en Espagne, surtout s’ils sont affiliés à d’autres organismes présents sur les lieux.

Immobilier espagnol : Les Français, premiers acheteurs avec les Britanniques
Achat / location : En Espagne, le littoral méditerranéen reste accessible